Je voulais faire l’expérience d’un bon massage Shemale, j’ai donc passé un temps incroyable à chercher une masseuse Shemale qui ne travaille pas dans un salon de massage de la devanture d’un magasin et qui soit un véritable massage privé. J’en ai trouvé une et j’étais impatiente d’y aller.

Je suis arrivée sur place et je suis allée à la porte. Ce lieu était une résidence privée, un endroit de type tri-plex, très privé et calme. J’ai frappé à la porte et j’ai été accueillie par une belle fille aux cheveux foncés et à la peau très claire.

Elle était habillée d’une robe sexy qui aurait probablement été transparente si la lumière avait été présente. Son appartement était essentiellement éclairé par des bougies et avait un arôme difficile à décrire, mais il suffit de dire qu’il sentait l’exotisme.

La transsexuelle m’a accueilli avec un sourire et m’a demandé de me déshabiller et de m’allonger sur le lit. J’ai donc fait ce qu’elle m’a demandé en sortant de la chambre. C’était un lit et non une table de massage et j’ai immédiatement commencé à m’exciter. Elle est revenue et m’a demandé comment j’aimais mon massage, alors qu’elle me demandait de l’entendre enlever sa robe de chambre. J’étais content d’être face contre terre parce que je commençais à bander.

Elle m’a enjambé et je pouvais sentir la peau douce de l’intérieur de ses cuisses sur mes fesses. Je suis lisse donc je sens tout et mes capteurs tactiles étaient en alerte. Elle a très légèrement touché mon dos avec le bout de ses doigts, me chatouillant presque. C’était génial. Au bout de quelques minutes, elle a commencé à me frotter les épaules. Je me suis sentie fantastique. Après quelques minutes, elle a ajouté de l’huile et a massé mon dos, mes bras, mes mains, puis le bas de mon dos et mes fesses.

En descendant lentement vers le haut de mes cuisses, ses mains ont commencé à caresser l’intérieur de mes cuisses, le bout de ses doigts touchant à peine mon sac à balles, puis glissant sur mon trou de cul. J’étais tellement excitée et naturellement, j’ai commencé à bander. Elle a fait cela plusieurs fois et a fini mes mollets et mes pieds. La femme du troisième sexe m’a demandé de me retourner et je l’ai fait. Heureusement, il y a eu quelques minutes pour que ma bosse diminue de moitié en finissant de masser mes jambes.

Je me suis retournée et j’ai remarqué qu’elle portait un ensemble sexy de soutien-gorge et de culotte assortis et qu’elle ressemblait à un mannequin de Victoria Secret. Elle était mince mais très sexy. Elle a passé sa main sur mon ventre et ma poitrine et m’a massé la tête et le visage. Après avoir utilisé de l’huile et massé le haut de mes épaules et mes bras, la femme à bite a simplement massé ma poitrine et mes flancs pendant ce qui lui a semblé être la plus longue période.

Pendant tout ce temps, elle se penche sur moi et me rend fou. Elle a commencé à me masser les cuisses et j’ai eu du mal à me contenir. Je lui ai demandé si je pouvais la toucher et elle m’a répondu « de manière grossière ». J’ai commencé à caresser doucement l’arrière de ses cuisses lisses et de ses fesses. Elle me massait les cuisses et frottait si près de mon pénis mais ne le touchait jamais, me taquinant sans cesse.

La transgenre m’a demandé si je voulais bien qu’elle enlève sa culotte et, de façon grossière, j’ai dit oui et j’ai ajouté qu’elle pouvait aussi enlever le soutien-gorge. Elle m’a fait un sourire sexy et flirtant et a commencé par enlever son soutien-gorge. Dès qu’elle a enlevé son soutien-gorge, elle s’est massée doucement les seins pendant un moment. Pendant qu’elle se massait les seins, j’ai déplacé ma main de l’arrière de ses jambes vers l’avant de sa culotte.

Elle était plus petite et en frottant son pénis dans la culotte, je sentais qu’elle commençait à grandir. Une fois son soutien-gorge enlevé, elle s’est éloignée du lit et a retiré sa culotte. Comme je l’ai dit, elle était plus petite et pas complètement dure, elle a commencé à se caresser et je lui ai demandé de me laisser faire. J’étais tellement excité, putain ! !!. Elle s’est approchée de moi et je l’ai attrapée par les fesses et je l’ai rapprochée pour que je puisse mettre son pénis dans ma bouche.

Il était à moitié mou et dur à sucer, mais après quelques secondes, il a commencé à durcir dans ma bouche. Je n’arrivais pas à croire à quel point c’était cool de sentir son pénis durcir dans ma bouche. Elle était complètement dure et était assez petite pour que je puisse facilement lui donner une gorge profonde. Je l’ai prise si profondément que mon visage se heurtait à son estomac. C’était incroyable. Elle a frotté ma queue et mes couilles avec de l’huile sur ses mains, ce qui m’a rendu fou.

Au bout d’un moment, j’ai demandé si je pouvais la masser. Elle s’est allongée sur le lit, face contre terre, et j’ai commencé à caresser tout son dos, ses fesses et ses jambes (je ne lui faisais pas de massage, je voulais juste toucher chaque centimètre). Je n’ai passé que quelques minutes à faire cela et je lui ai demandé de se retourner. La shemale salope l’a fait et j’ai remarqué qu’elle n’était pas complètement dure. J’ai ajouté de l’huile dans mes mains et j’ai caressé son corps du cou aux orteils, en sentant chaque centimètre de cette belle fille.

En caressant le bas de son ventre et le haut de sa cuisse, j’ai commencé à lui caresser la queue et les couilles. La salope transsexuelle a recommencé à durcir et j’ai commencé à lui sucer la bite. L’huile avait un goût un peu bizarre, mais je n’allais pas arrêter de lui sucer la bite. Elle m’a rapproché et a commencé à me sucer la bite. Nous étions là, debout, en position 69, à nous sucer les uns les autres.

Elle m’a dit qu’elle voulait que je la baise. Elle m’a mis un préservatif, un peu de lubrifiant, puis elle s’est mise sur les quatre et m’a exposé son trou de cul et je suis entré lentement en elle. Elle était si serrée. Je me sentais bien. J’ai commencé à la baiser, lentement au début puis plus rapidement et en quelques minutes seulement, j’étais prêt à jouir. J’ai involontairement commencé à la sauter de plus en plus vite et j’ai fait sauter ma charge si fort que j’ai eu peur de casser le préservatif.

Après m’être secouée, je me suis juste penchée sur son corps et je me suis laissée aller à m’allonger sur son dos. Je lui ai dit que c’était incroyable. Elle m’a dit qu’elle voulait jouir. J’ai accepté et elle m’a demandé de m’allonger sur le dos, elle a retiré le préservatif, m’a essuyé et a mis du lubrifiant sur ma bite et mes couilles. La salope à bite a lubrifié sa bite, puis elle m’a enjambé comme dans une position de baise stationnaire et a commencé à me baiser avec sa bite. Elle m’a baisé et baisé la bite. C’était différent mais c’était amusant et je lui caressais les bras et les côtés et j’aimais bien le trajet.

Elle a commencé à me dire qu’elle se rapprochait et je lui ai instinctivement dit de jouir pour moi. Elle s’est mise à jouir plus vite, puis son corps s’est mis à convulser et elle a commencé à me tirer du sperme sur la poitrine et le ventre. C’était tellement cool de voir quelqu’un d’autre me tirer dessus (en général, il n’y a que moi qui me branle). Elle était totalement essoufflée et s’est effondrée sur moi. Nous nous sommes allongés, son corps contre le mien dans une flaque de son sperme.

Massage sensuelle avec une femme du troisième sexe Préférence de la shemale : masturbation prostatique et servir de vide couilles
Endroit de préférence pour le sexe : enculer sur le plan de travail