L’idée de sucer une bite ne me plaisait pas du tout. Je suis sorti avec une « fille » qui s’est avérée être un mâle avec un beau visage, un corps et une grosse poitrine. J’ai cru que c’était une fille jusqu’à ce que je m’approche de sa culotte et que je trouve une énorme bite. Je n’allais pas sucer un mec, j’allais sucer la bite d’une fille. Elle était complètement rasée, avec de grosses boules lisses et une bite circoncise.

J’étais allongé sur sa poitrine et je la nourrissais, je lui serrais les couilles et je regardais sa bite. Elle s’est penchée et a poussé ma tête vers le bas en me faisant comprendre qu’elle voulait du sexe oral. J’ai une bite, donc je savais quoi faire. Au début, j’ai léché autour de la tête en mettant ma langue dans le trou au bout. Ensuite, j’ai dit que je léchais et aspirais le bas de sa bite jusqu’à ses couilles. Je me suis déplacé entre ses jambes pour pouvoir regarder son visage.

J’ai pris chaque boule dans ma bouche, une par une, et j’ai sucé et fait tourner ma langue au-dessus d’elles pour la regarder et avoir une réaction. Puis je suis remonté et j’ai glissé le bout de sa bite dans ma bouche tout en tenant et en alimentant le manche de sa bite. J’ai juste glissé le bout avec mes lèvres juste en dessous de la tête circoncise et j’ai sucé fort tout en faisant tourner ma langue autour de la tête et du trou au bout, des jus de fruit étaient déjà au bout et ça avait bon goût mélangé à l’odeur de son parfum.

J’ai commencé à glisser autant que possible dans ma bouche et ma gorge. En avalant, j’ai été surpris de voir que je pouvais prendre sa bite dans ma gorge sans avoir de haut-le-coeur, d’autant plus qu’elle était grosse, plus grosse que la mienne : elle mesurait au moins dix pouces et la tête remplissait ma bouche, mais si je l’avalais et la retirais, je pouvais le faire. Au bout d’un moment, je pouvais lui enfoncer toute sa bite dans les couilles.

Elle gémissait, mais des gémissements féminins, comme lorsque je faisais une fellation à une femme à bite et que son visage était superbe. J’ai continué à sucer la transsexuelle et à l’avaler jusqu’à ce que je sache qu’elle allait jouir. Elle a tiré ma tête vers le bas sur elle, mais je me suis glissé jusqu’à l’endroit où se trouvait la tête dans ma bouche et je l’ai sucée. Je voulais goûter son sperme, elle a commencé à faire gicler son sperme chaud et salé dans ma bouche alors que je lui serrais ses couilles nues et lisses. Le goût était un peu amer, salé mais sucré en même temps.

J’ai avalé le plus de sperme possible, mais une partie a coulé le long de sa queue. Je l’ai donc léchée sur son sexe et ses couilles se sont ensuite déplacées vers le haut et je l’ai embrassée pour qu’elle puisse goûter le sperme sur mes lèvres et dans sa bouche. Nous avons ensuite eu une relation sexuelle plus intense ce soir-là, j’ai demandé des commentaires et je posterai le reste de la soirée si vous voulez qu’elle soit incluse dans le fait de sucer deux fois de plus « sa » belle bite. Je n’aime pas recevoir du sexe oral mais j’adore manger de la chatte et j’ai maintenant trouvé quelque chose d’encore mieux avec le sperme à la fin. J’aime sucer n’importe quelle bite de « fille » mais je ne le ferais pas avec un homme qui n’est pas un shemale.

Sucer une bite de transgenre Préférence de la shemale : double pénétration et avaler sperme
Endroit de préférence pour le sexe :