Steven Bonner est un homme et une femme de 1,80 m, homosexuel, transgenre à l’hôpital. Il a une vingtaine d’années, a les cheveux blonds et châtains foncés, porte un cartable pour cacher ses seins en bonnet C, des mamelons doux et gonflés, des lèvres rouge rosé, de longs cils ondulés et une peau légèrement bronzée.

Arnold Reynolds est un transsexuel d’1,80 m, avant l’opération, qui a les cheveux brun-roux. Il a également la vingtaine, porte un classeur pour cacher ses petits seins, et porte une chemise noire et un jean. Il est très gothique et punk, et reste plutôt renfermé sur lui-même la plupart du temps.

Le lendemain de la fête d’Halloween, Arnold et Steven ont acheté de nouveaux vêtements, et les ont ramenés dans leur chambre, car ils ont jeté tous leurs anciens vêtements en les mettant dans un sac et en les donnant au salon.

Arnold portait un T-shirt noir alors qu’il se liait les seins avec des bandages d’as, se donnant l’apparence de bites sous sa chemise. Il portait également un pantalon kaki marron clair pour homme avec une poire de baskets pour compléter le tout, alors qu’il affichait des cheveux roux, roux, courts et coupés récemment, assortis à ses taches de rousseur.

En outre, pour compléter son nouveau look masculin, il portait un packer de pénis à strapon STP en dessous pour créer un petit renflement dans son jean.

Arnold a pensé à une séance de masturbation pour frotter son pénis contre les reins de sa chatte, tout en pensant à son vagin en sueur et en forme de jambon, en quête d’un gode, mais Arnold a décidé à la dernière seconde d’être un homme et de porter le harnais sous son pantalon.

Steven portait une chemise grise à rayures noires avec un gilet de chandail noir, car il portait un cartable sous la poitrine, car il liait aussi ses seins. Il avait les cheveux blonds courts et bouclés, un jean pour homme et portait également un packer pour pénis afin de créer un renflement similaire dans son pantalon.

Par la suite, Steven a décidé de peindre sur son visage une barbichette brun foncé en utilisant son eye-liner, et de coller une fausse barbichette pour terminer le look autour de sa bouche. Pour créer un tout nouveau look, il a ensuite décidé de mettre des cils et du maquillage violet sur ses paupières pour créer un look masculin androgyne mais féminin, car son cartable cachait ses courbes plutôt busquées et charnues.

En outre, Steven a décidé d’utiliser un packer pour pénis pour masturber son vagin humide à l’intérieur de son pantalon, et a utilisé un gode rose pour percer son trou de cul. Après s’être offert une bonne séance de relaxation pendant plusieurs minutes dans la salle de bains, il a remis le penis packer en place sous son pantalon kaki.

Leur troisième colocataire, Garth, a demandé poliment aux deux hommes : « Alors… comment était la fête d’Halloween, les garçons ? Au fait, je suis vraiment content que vous vous entendiez enfin, maintenant. »

Arnold a répondu avec calme : « C’était vraiment cool. Nous avons rencontré Caroline et Calvin et d’autres personnes à la fête, et le match de football était amusant à regarder. C’était vraiment cool ».

Steven dit avec joie : « Ça n’aurait pas pu être plus joyeux ! C’était tellement génial ! Nous avons fait l’amour à Caroline, et c’était si doux ! »

A l’aise, Garth répond : « Oh, je vois. Pendant un moment, j’ai cru que tu avais décidé d’aimer à nouveau les hommes. Steven, je croyais que tu aimais les hommes ? »

Steven répond avec enthousiasme, en caressant les cheveux d’Arnold : « Oui, c’est vrai, mais j’essaie d’être le genre de mec hétéro. Ça ne marche pas jusqu’à présent. Mais Caroline était si gentille, je devais juste lui faire plaisir et laisser Arnold s’amuser avec elle. Je viens de me faire botter les fesses, mais j’étais extrêmement heureux de participer ».

Soulagé, Garth dit : « C’est plutôt cool. Je vais juste aller nager avec quelques-uns de mes copains de football et quelques camarades de classe au centre récréatif local. Faites-moi savoir si vous avez besoin de quelque chose. »

Steven répond : « Rencontrons-nous dans le vestiaire des hommes. Je sais, je vais passer un bon moment. Tu peux nous aider à passer et tout ça, là-dedans ? »

Se grattant la tête, Garth répond : « Laisse-moi y réfléchir. »

Garth répond : « Eh bien, Arnold, ta poitrine est assez petite pour que tu puisses passer pour un cismale en ne portant que des maillots de bain pour hommes. Et n’oublie pas que si tu es rasé de près maintenant, il faudra que tu le sois pendant au moins une semaine ».

Arnold cligne des yeux avec une brève confusion avant qu’un lent sourire de soulagement ne se glisse sur son visage alors qu’il regarde Garth.

Garth dit : « Et n’oubliez pas Arnold, tant que vous avez la tête hors de l’eau ou si vous pouvez nager en dessous, alors tout va bien. Croisez les bras s’il le faut, et portez des lunettes de protection si nécessaire. Mais ne laissez pas votre poitrine être exposée trop souvent, sinon ils pourraient spéculer. N’oubliez pas d’apporter une serviette. Et ne souriez pas trop ».

Arnold hoche lentement la tête lorsqu’il le comprend.

Garth continue à dire : « Steven, on va te trouver soit un maillot de bain unisexe, soit un body avec un maillot de bain pour homme et un noeud papillon.

Plus tard, Steven et Arnold vont acheter des maillots de bain avant de rencontrer Garth et ses copains au centre de loisirs.

Une fois qu’Arnold et Steven ont fini d’acheter les maillots de bain pour hommes figurant sur la liste de Garth, ils se rendent au centre récréatif habillés de leurs vêtements habituels, car ils ont des sacs de natation à porter lorsqu’ils s’enregistrent avec leur nouvelle carte d’étudiant.

Là, ils saluent Garth alors qu’ils entrent dans le vestiaire des hommes.

Pendant ce temps, deux hommes se déshabillent, tandis qu’Arnold se défait de sa poitrine, met ses lunettes de protection et laisse tomber son jean pour aller dans le maillot de bain de ses hommes, et prend deux serviettes pour lui et Steven.

Pendant ce temps, Steven décide de nager avec un T-shirt pour accompagner son maillot de bain.

Cependant, Steven décide d’échanger son extenseur de pénis à sangles STP pour le mettre dans son sac et porte un slip en latex avec 3 godemichés, car il a une sangle à l’avant, et une dans son trou avant et dans son trou de cul pour se faire plaisir en nageant.

Plus tard, Steven se rend dans une cabine de toilette pour se masturber avant de faire caca et pipi, et se nettoie peu après.

Lorsqu’ils arrivent à la piscine, ils saluent Garth, Calvin, Caroline et le reste de leurs copains.

Un de leurs amis, âgé de 5 à 9 ans, aux cheveux bruns et à la peau blanche, qui porte également des lunettes de protection, sort pour les saluer.

Garth désigne l’homme en disant : « Hé les gars, mon ami s’appelle Franklin. »

Franklin les salue en disant : « Ravi de vous rencontrer. »

Arnold et Steven échangent leurs salutations, alors qu’ils vont nager.

Garth et ses copains font de la plongée dans la piscine, tandis que certains d’entre eux traînent dans le fond de la piscine.

Pendant ce temps, Caroline et Steven jouent dans la partie profonde, tandis qu’Arnold fait un plongeon dans la piscine.

Arnold croise les bras nerveusement, en levant ses petits sourcils, avant de sauter sur le plongeoir pour plonger la tête la première. Après avoir plongé, il fait un dos crawlé et fait un tour de piste avant de rejoindre son groupe.

Simultanément, Calvin jette un coup d’œil à Arnold et peut-être l’étudie-t-il alors qu’il discute avec Garth et Franklin de leur entraînement de football. Calvin a remarqué le garçon nerveux aux taches de rousseur qui plongeait sur la planche, car son corps semblait un peu trop fragile pour un jeune homme d’une vingtaine d’années.

Les bites du rouquin avaient l’air bizarres et un peu féminines, pensait Calvin, mais il pensait qu’il s’agissait d’un cas mineur de gynécomastie.

Calvin a jeté un regard plus attentif sur le jeune homme alors qu’Arnold était en plein milieu d’une attaque, car il a remarqué que les muscles de ses abdominaux fléchissaient et que sa poitrine se soulevait, s’élargissant et se contractant à chaque attaque. Il décida qu’Arnold possédait une poitrine de cismale, et ne chercha pas plus loin, mais il sentit qu’il y avait peut-être quelque chose de bizarre chez ce jeune homme blond.

Caroline décida alors de se blottir contre Steven, tout en se reposant sur ses jambes et son entrejambe. Caroline a commencé à l’embrasser sur les lèvres, tandis que les deux hommes se mettaient à se serrer l’un contre l’autre.

Pendant ce temps, Calvin appela Arnold à lui.

Calvin dit, tout excité, « Yo Arnold ! Tu as l’air en forme. Tu es bien rasé, et c’était un beau plongeon, mon gars. Comment ça va ? »

Arnold répond avec calme : « J’ai été bien. J’ai juste étudié, les cours ont été difficiles, mais je me débrouille. Et toi ? »

Calvin répond sévèrement, « Je vais bien. J’ai fait de l’exercice, j’ai pris du tonus, je me suis préparé pour la saison de football et j’ai fait des progrès. Le poste de départ est à moi, l’entraîneur le sait. Avez-vous déjà joué au football ? Je sais que vous êtes un peu maigre, mais nous avons besoin de joueurs, et vous pouvez toujours entrer sur le terrain si vous marchez. Essais de la liste lundi, mec ».

À moitié intrigué, Arnold fait un petit sourire et répond : « Ça a l’air bien ! Je vais parler à Steve, et on va s’en occuper. »

Alors que Franklin se dirige vers l’espace, Arnold nage vers Caroline, qui traîne avec Garth.

Puis, Caroline est dans la piscine, tandis qu’elle met une main sur le ventre d’Arnold, en essayant d’atteindre une main dans le pantalon d’Arnold. Au lieu de décider de rejeter ses avances, Arnold met rapidement Caroline sur la bouche, alors que Caroline retire instantanément sa main non libre pour saisir les bras d’Arnold afin d’aller chercher le baiser.

Calvin et Garth font un signe de tête pour comprendre, et tandis que le groupe va de l’avant avec ses affaires.

De plus, Steve se lève pour plonger dans la piscine et décide de sauter du plongeoir à la manière d’un boulet de canon, pendant que tout le monde se vide pour lui.

Steve saute du plongeoir, alors qu’il attrape ses jambes et laboure l’eau en éclaboussant l’eau qui tombe au fond de la piscine. À son insu, son T-shirt tombe, révélant sa grande poitrine nue ouverte dans la piscine. Sa tête surgit alors que ses amis le félicitent pour la plongée.

Garth tape Steve dans le dos, en disant : « Bon plongeon, mec. C’était un sacré plongeon, mec. »

Calvin lui donne un coup de poing, alors que Steve accepte les félicitations avant de sortir de la piscine.

Nerveux, Stevens plie immédiatement les bras, alors qu’il retourne rapidement dans le vestiaire des hommes, qu’il se nettoie l’oreille avec sa main droite, faisant signe à Garth de lui rapporter ça sur le chemin du retour, une fois que tout le monde sera parti.

Pendant ce temps, les cheveux blonds de Steven avec des reflets brun foncé tombent sur ses épaules, alors qu’il revient en croisant les bras sur sa poitrine, cachant son corps exposé.

Les spectateurs regardent Steve d’un air perplexe, peut-être incrédule à regarder les seins de Steven. Pendant ce temps, une sauveteuse se lèche les lèvres, aimant la vue du transman androgyne. Alors que Steve reçoit une serviette placée soigneusement devant la fenêtre, il laisse ses seins brièvement exposés au public, jusqu’à ce qu’il lance la serviette au-dessus de sa tête, couvrant la plus grande partie de sa poitrine plutôt large.

Franklin, qui cachait son engouement pour Steven, se blottit aux côtés de Calvin, qui lui répond avec intrigue : « Je ne sais pas, mec, mais ce boulet de canon doit faire mal. Je vais aller le chercher pour vérifier qu’il va bien. »

Calvin répondit avec indifférence : « Fais ce que tu as à faire, mec. »

Pendant ce temps, dans le vestiaire des hommes, Steve prend une douche en se penchant la poitrine de face et utilise du savon dans la zone ouverte. Franklin le poursuit, et décide de le surprendre avant de faire la conversation.

Franklin dit à Steve : « Salut, Steve. C’était un bon boulet de canon là-bas. Tu es vraiment un pro sur le plongeoir. »

Steve rit nerveusement, « J’aimerais bien. J’ai atterri si maladroitement là-bas que je me suis senti exposé à l’atterrissage. »

Franklin rit, alors que Steve se détourne brièvement, utilisant son bras gauche pour se laver le dos. Soudain, Franklin remarque que la poitrine nue de Steve est exposée, car elle ressemble presque à des bites géantes surdimensionnées. Mais il est très rond, en forme de seins ronds, car Steve utilise un pain de savon pour se laver le milieu de son corps.

Juste au moment où Steve utilise un pain de savon pour laver ses seins nus en bonnet C, Franklin ne peut pas se retenir. C’était comme regarder une version masculine de Britney Skye, sauf qu’elle avait une barbichette, mélangée à une trace de Fabio. Franklin lui-même, bien qu’il se perçoive comme hétéro, a toujours eu des fantasmes gays, et avec un homme en pré-op ftm se douchant avec rien d’autre qu’un maillot de bain juste devant lui, il a décidé qu’il devait prendre sur lui d’explorer le corps de Steve, sur-le-champ.

Soudainement, Franklin, haletant, lui dit brutalement : « Steve, as-tu déjà eu des relations sexuelles avec un gay ? »

Se mordant la lèvre, Steve regarde Franklin nerveusement et répond : « Je pense que oui. »

Les deux s’embrassent, alors qu’ils entrent dans un bain secret dans le vestiaire des hommes, avant de fermer la porte à clé. Un spectateur les regarde avant de baisser les yeux pour lire son journal.

Alors que Steve est embrassé par Franklin, il dit avec chaleur : « Dis à Caroline que je fais des liens masculins avec mon ami proche, Franklin ».

Franklin embrasse Steve, et lui répond affectueusement : « Je le ferai, monsieur. »

La vapeur monte rapidement, car il est difficile pour quiconque d’entendre à l’extérieur de la pièce, car il n’y a qu’un seul autre homme à l’intérieur, qui lit un journal. Le grand homme, sentant les deux hommes se tripoter, s’embrasser et jouer à l’attrape-cul, saisit son journal alors qu’il porte une serviette autour de la taille, et sort, pas avant d’avoir fermé la porte à clé.

Une fois à l’intérieur des bains publics, dans un endroit où personne d’autre ne peut les entendre, Steve et Franklin se parlent.

Debout devant Franklin, Steve enlève son maillot de bain, pour révéler un pénis à sangles (dans lequel on lui a aussi inséré un gode vaginal et un gode anal).

Steve dit à Franklin, frénétiquement, en faisant tomber son maillot : « Franklin, j’ai quelque chose à dire. Je suis une femme, je suis une femme ».

Alors que Steve bégayait et luttait pour faire sortir les mots indiquant qu’il était biologiquement féminin, Franklin l’interrompit.

Franklin se tut en disant : « Steve, je le sais déjà, tu es un type formidable. »

Franklin le regarde, alors qu’il fixe la belle androgyne devant lui, qui ne porte rien d’autre que la ceinture. Toujours convaincu que Steve est un cisguy gay, alors que Steve lui rappelle un Fabio efféminé, il décide de s’approcher de lui pour aller chercher le baiser.

Franklin lui répond avec fermeté et franchise : « Tu es sexy, Steve. Allons faire l’amour comme des gays. Homme sur homme. Toi… sexy, mec beau gosse, toi. »

Steve se précipite pour embrasser Franklin, tandis que Franklin embrasse les lèvres de Steve autour de sa barbichette marron foncé collée, tandis que Steve utilise sa langue pour terminer le baiser.

Pendant ce temps, Steve se penche en grimacant, s’attendant à ce qu’un pénis lui tombe dans le trou du cul alors qu’il commence à enlever le gode du trou du cul, mais Franklin met sa main à caresser le visage de Steven, et le remonte.

Franklin dit en fait : « Steve, tu es un homme au cul chaud. Tu es si dur et si beau. S’il te plaît, baise mon trou du cul. »

Steve répond à contrecœur : « D’accord. Je te promets de baiser ton trou du cul, mais je n’aimerai peut-être pas ça. »

Steve saisit nerveusement le visage de Franklin pour l’embrasser, et Franklin lui dit : « Je sais que ça va te plaire, Steve. »

Steve regarde Franklin se pencher, alors que les deux sangles des fesses de Steve sentent la vapeur chaude qui lui souffle sur le cul avec l’autre gode à l’intérieur qui bourdonne le long de son entrejambe. Steven s’apprête à baiser Franklin avec son strapon, son pénis packer alors qu’il s’apprête à le frapper par derrière en position anale.

Steven met sa bite prothétique dans le cul de Franklin, alors qu’il sent l’insertion se faire dans Franklin. Soudain, Steve pousse ses hanches, alors qu’il explose avec une vitesse et une puissance brutales, alors qu’il transpire avec l’intérieur de ses sangles qui bourdonnent dans sa chatte et son trou de cul sous son pénis.

Franklin crie : « Oh mon Dieu, Steven ! Tu es tellement sexy ! Je n’arrive pas à croire que tu sois vraiment un homme de cis ! Sois mon petit ami ! »

Pendant ce temps, Steven pousse ses hanches puissamment d’avant en arrière, alors qu’il ressent pleinement les vibrations qui oscillent en lui, bourdonnant comme un volcan en attente d’éruption. Steven continue à utiliser ses petites mains délicates pour attraper le cul de Franklin, alors qu’il gifle le cul de Frank avec sa main droite.

Frank crie avec insistance : « Plus fort. Plus fort, espèce de mauviette ! »

Steven continue de baiser Franklin, ressentant une extase pure des actions de faire l’amour avec son cul, alors qu’il gifle férocement le cul de Franklin à chaque coup qui descend de sa main, plus fort, plus vite, à mesure qu’il y met plus de rpms.

Steven crie en retour alors qu’il gifle son petit ami : « Je suis un dur à cuire ! Je suis un dur à cuire ! Comment trouves-tu mon style, Frank ? »

Frank crie : « C’est ça ! C’est ça ! Bravo, Steve ! »

Steven se gifle et se frotte sur son propre cul en criant : « Putain, c’est chaud ! »

Frank crie : « Tu es un garçon si fort, Steven ! C’est ça ! C’est ça ! Baiser mon cul ! Oui !!!!!!!! »

Alors que Franklin se fait baiser le cul, il se sent pilonner par le pénis de Steven, il en aime chaque seconde, d’autant plus qu’il ressent une profonde attirance pour lui.

Frank crie : « Putain oui, Steve, putain oui ! Je veux que ton sperme chaud tombe dans mon trou du cul. »

Steven le regarde nerveusement, en disant avec hésitation : « Je vais essayer. »

Pendant ce temps, Steven essaie de faire tomber du sperme à travers la prothèse de pénis qu’il porte, par le petit bout d’un trou, avant de jouir légèrement dans le trou du cul de Franklin.

Franklin crie en extase : « C’est bien, Steve ! Bravo ! T’es mon pote ! »

Steve enfonce son visage dans le trou du cul de Franklin, avant de mettre ses doigts dans sa main gauche, tout en battant son clitoris sous son pantalon avec l’autre. Le clitoris de Steve est trempé, mouillé et gonflé par toutes les grosses baises avec son copain.

Franklin le regarde et lui demande : « Tu es fatigué ? »

Steven lui répond, en essayant de reprendre son souffle, « Oh oui. Mon clitoris, je veux dire ma petite bite est battue à cause du sexe. »

Il saisit le visage de Franklin avant de l’embrasser.

Franklin l’embrasse en retour, en disant : « C’était génial, Steve. Tu es mon Fabio. Et si tu te sens un peu trop girly, je serai là pour faire de toi un homme. On fera beaucoup de sexe gay ici, tant que tu m’appelles chaque semaine. Tu es mon nouveau petit ami, Steve. »

Steve le regarde en rêvant et dit : « Cool. T’es mon pote, Franklin. »

Franklin le serre dans ses bras en lui disant brutalement : « J’espère que tu as aimé ma séance, jeune homme. »

Steven rêve de montrer à son nouvel ami son beau clitoris gonflé mais poilu en enlevant ses bretelles en position couchée, mais il décide de ne pas le faire. Plus tard, Frank et lui remettent leur maillot de bain pour sortir des bains publics.

À l’intérieur, Arnold attend Steve tandis que Franklin retrouve Garth et Calvin.

Arnold, tout habillé, demande à Steve : « Hé Steve, alors comment s’est passée la fête à la piscine ? J’espère que tu t’es bien amusé ».

Heureux, dit Steve de façon apaisante, « Je me suis beaucoup amusé, et même plus. »

Arnold répond : « Bien. »

Ils se cognent l’un contre l’autre alors qu’Arnold attend que Steve s’habille.

Pendant ce temps, Garth rencontre Arnold et Steve, alors qu’ils saluent Calvin, Franklin et Caroline, avant de se séparer. Ils retournent dans leurs dortoirs, plus heureux que jamais.

La fête de piscine de Steven et Arnold Préférence de la shemale :
Endroit de préférence pour le sexe :